Donate Now Download Form

Les enfants albinos de l'Afrique

Les enfants albinos de l'Afrique

« Compromis de toutes les manières. »

L’albinisme est un trouble congénital caractérisé par l’absence complète ou partielle de pigment dans la peau, les yeux et les cheveux. Ce trouble est très fréquent en Tanzanie, au point où une personne sur 1 200 en souffre. Par contre, dans le reste du monde, il n'y a qu'une personne sur 14,000 qui souffre de cette anomalie. Fait tragique, grand nombre de familles tanzaniennes qui ont un enfant albinos croient qu’on leur a jeté un mauvais sort et qu’elles doivent emmener cet enfant loin de chez elles ou l’abandonner à l’orphelinat.

Malheureusement, les albinos de la Tanzanie font face à une menace encore plus mortelle. C’est ce qu’a constaté le Dr Moes Nasser de Vision Source à Houston lors d’une récente visite à l’orphelinat de Mitindo, dans la région où il a grandi.

 

Vous pouvez regarder l’entrevue avec le Dr Nasser ici. (en anglais)

 

« En Tanzanie, il y a un mythe selon lequel le propriétaire du membre d’un corps d’un albinos devient riche et célèbre, poursuit le Dr Nasser. J'ai su qu'il arrive que ces albinos soient kidnappés, puis on leur coupe les bras et les jambes ou on leur enlève les organes pour les vendre à 10,000 $ US chacun. Par conséquent, ces albinos sont compromis de toutes les manières. »

 

À ces graves menaces s’ajoute le fait que les personnes souffrant d’albinisme sont sensibles à la lumière et que dans presque tous les cas, elles sont myopes et souffrent de stigmatisme.

 

« Elles doivent porter des lunettes de soleil et un chapeau. »

Dr Nasser

À l’orphelinat, le Dr Nasser a observé une jeune albinos en train de jouer avec un bout de corde qu’elle a trouvé par terre. Quand elle l’a laissé tomber par mégarde, elle ne pouvait pas voir assez bien pour le retrouver.

Elle a eu du mal à le prendre dans ses mains à plusieurs reprises.

 

« Alors, vous pouvez vous imaginer ce qu’une paire de lunettes peut faire pour elle? Ça va transformer sa qualité de vie. »

 

Le Dr Nasser a examiné 70 enfants et a déterminé que 68 d'entre eux avaient besoin de lunettes.

 

« Certains de ces patients souffraient d’une myopie prononcée, jusqu’à moins 15. J’espère que les lunettes arriveront là-bas très rapidement. »

Les lunettes ont fini par être livrées en octobre grâce à l’aide du frère du Dr Nasser, Azim, qui habite au Kenya. Il s’est organisé pour faire remplir les ordonnances et faire livrer les lunettes aux enfants.

 

« Nous sommes tellement heureux d’avoir pu faire notre petite part », s’exclame le Dr Nasser.

 

Optometry Giving Sight et CooperVision ont financé le programme One Bright Vision en Tanzanie. Ce programme, géré et mis en œuvre par le Brien Holden Vision Institute, a permis d’examiner près de 100 000 personnes en 2013 et 2014.

 

Le Dr Nasser se rend souvent dans la région et prend toujours le temps de fournir des services de correction de la vue aux personnes dans le besoin, de même que des services de formation et de mentorat aux professionnels des soins oculaires de la région, en partenariat avec l’institut.

TOP